mercredi 14 mai 2014

PERSONNEL : Naturel ou original, deux ans de changements capillaires.




En presque trois ans, je suis passée par nombre de couleurs et coupes diverses et variées, qui ont fait du bien, ou non, à mes cheveux. Pendant cette période, je n'ai jamais utilisé les mêmes produits, j'ai coupé car je le voulais ou le devais, j'ai fait des erreurs capillaires qui ont forgé mon expérience. A l'heure ou je souhaite apporter des produits naturels à mes cheveux, retour sur cette longue période de recherche !

Les trois premières images montrent ce qu'est ma réelle couleur naturelle. Blonde vénitienne et non rousse, rousse qui s'assume pas, menteuse blabla. Non, une vraie blonde vénitienne, ni rousse, ni blonde, et pour avoir examiné mes cheveux sous tous les angles, j'avais bien des cheveux roux foncés et d'autres blonds quasi-blancs. Assez homogène en hiver (photo de 2010 prise fin février/début mars) mais qui s'éclaircissait sous l'effet du soleil (photo de 2011 fin avril et 2012 en plein juillet). Une couleur recherchée, adorée des coiffeurs tellement que bon nombre ont refusé de me les couper ou me faire des mèches ! Les remarques qu'on a pu me faire durant mon enfance et mon adolescence se sont révélées être blessantes et ont fait que je ne supporte pas cette couleur, qui pourtant sied à mon teint, évidemment. Mes sourcils sont de la même couleur et quasi invisibles je dirai, je ne les épile même pas car on ne voit pas la différence ! Ils sont de toutes façon cachés sous une mèche/frange depuis 2007 alors ... :)

Au niveau de mes cheveux, je les ai plutôt épais, et en masse, alors que jeune ils étaient très fins. De nombreuses coupes courtes ou moins courtes les ont renforcés. J'ai une forte tendance à la fourche et je ne saurai dire si les produits pénètrent réellement bien. J'avais le cuir chevelu pelliculaire mais cela n'est plus le cas, ils ont par contre tendance à graisser vite ce que je m'efforce de canaliser. Je les ai longtemps perdus en masse, à cause du stress ou je ne sais quoi, mais avec leur épaisseur et leur nombre, ça n'a pas réellement posé soucis.



C'est en juillet 2011 que le changement commence. A l'époque, lassée d'être entre deux teintes, je voulais tomber sur l'un ou l'autre côté. Etant donné qu'on me répétait que des mèches blondes abimeraient mes cheveux, je suis partie sur une coloration semi-temporaire paprika de la marque Loréal, les Color Pulse ! Bref, je partais donc avec des cheveux réellement roux foncés voir rouges, qui me donnait un teint orangé peu chatoyant. De plus, cette coloration dite "semi temporaire" était une belle arnaque, car lorsque j'ai voulu changé des moiiiiiis après (alors que les 8/ 10 shampoings normalement nécessaires) ma coiffeuse m'a dit que tout n'était pas totalement parti, même si ce qui persistait était réellement peu perceptible. Sur les photos, je vous montre le résultats à J0, jour de la couleur, J+3shampoings, et J+8 shampoings. La coloration décolore vite, votre eau de rincage est orange quelques temps ! Dans l'idée la coloration fait le travail : On obtient quelque chose de relativement naturel, qui dégorge sans laisser quelque chose de moche. Mes cheveux n'ont pas spécialement été abîmés et je n'ai rien coupé à cette période.



En décembre 2011 je trouve ENFIN un coiffeur acceptant de mécher mes cheveux. On décide donc de préférer multitude de mèches fines que de grosses mèches. Le résultat ? Une couleur naturelle qui fait ressortir mon teint clair, le tout sur une belle longueur de cheveux ! Ils n'ont pas été spécialement abîmés par la décoloration légère du méchage, et malgré les conseils de la coiffeuse (très commerciale) je n'ai jamais utilisé de déjaunissant, et mes mèches sont toujours restées claires. A cette époque, mon cheveux, par leur longueur et épaisseur, sont souvent emmêlés, mais ils sont très forts et résistants. A l'époque, inconcevable pour moi de les laisser sécher à l'air libre sous peine de n'avoir sur le crâne qu'un immeeeeense noeud blond.




Après les avoir coupé en juin 2012, j'opère un changement radical au mois de juillet, et voulais quelque chose qui me ressemble : une couleur forte, peu commune. Je voulais donc un tie and dye assez franc, mais ma plus grosse erreur a été de sauter sur la première coiffeuse venue qui ... y est allée un peu trop fort et sur la nuance, et surtout sur la démarcation, comme en témoignent les photos ci dessus. J'ai gardé cette couleur tout l'été car elle ne me gênait pas, mon auburn du dessus n'a jamais décoloré, il a bien tenu, et mon platine du dessous n'a fait que mon prouver que je POUVAIS, oui !, avoir les cheveux platines ! J'ai tout de même constaté un affaiblissement de mes pointes, moins résistantes et plus fines, néanmoins j'avais à l'époque trouvé des produits carrefours divins (he oui, surprenants) qui améliorait nettement mes cheveux.



Est arrivé le temps de reprendre les cours, et après un passage au auburn-tête entière (pendant ... 10 jours ?) j'ai tenté la couleur ultime : LE NOIR (coloration de grande surface). Pour ne pas mentir, j'adorais, tout simplement. Comment mieux faire ressortir mon teint clair, mes yeux bleus, mieux qu'avec du noir, impossible, mais je ne pouvais sortir sans être maquillée ou avec des imperfections car directement, on ne voyait que ça. J'ai tout de même tenu en blanche-neige pendant trois mois, à me battre avec les couleurs : en effet, avec la décoloration de l'été, mon noir dégorgeait A FOND et j'étais plus souvent chocolat bizarre que noir ébène. Si un retour à une couleur plus claire n'était pas si galère, je retenterai carrément. Car en effet, lorsque j'ai voulu retourner à des cheveux plus clairs ... la galère. Passage chez le coiffeur oblige !
Des cheveux peu abimés, alors que quelque mois auparavant l'après shampoings ne m'était pas indispensables, là il le devenait mais c'est un allié dont on apprend vite à faire avec :)



Et voilà le résultat ! On peut voir sur décembre et janvier le résultat de trois passages de chacun 3 heures chez le coiffeur avec coupe au passage en décembre, retour au carré. CE FUT MA DERNIÈRE COUPE EN DATE (hormis égalisation des pointes). C'est important à savoir dans la chronologie des prochaines images, vous comprendrez pourquoi. Je disais donc, chez le coiffeur, on table sur des mèches larges plus claires mais pas trop, et ce trois fois. Mon noir décolorait aussi en allant, et j'ai (février 2013) effectué moi même un tie-dye grâce aux kits en grande surface (plus de précision dessous). Je n'ai donc plus les cheveux noirs, mais bruns foncés méchés. Je remarque une fragilisation de mes cheveux à cette époque due certainement aux passages chez le coiffeur, mais également au fait que je ne savais plus quoi utiliser comme produits, le temps de chercher ce qui me convenait ne fut pas sans conséquence pour mes cheveux.



Février et mars 2013 sont le résultat d'un second tie-dye effectués par mes soins, avec ce kit. Je le recommande car il est très simple d'utilisation avec sa petite brosse qui permet de bien étaler le produit. Je ne me limitait pas aux pointes, ma technique était de commencer par elle, laisser poser, étendre plus haut, laisser poser, etc et ce jusqu'à le base, ce qui a eu pour résultat de bien bien éclaircie (on le voit sur mars 2013). Mes pointes en prennent un coup, mais un passage coiffeur en avril 2013 pour les égaliser règlera le soucis. Je profiterai d'ailleurs de ce passage pour effectuer de larges mèches blondes qui éclaircissent sans pareil ma chevelure et permettent de passer à l'étape suivante ...


Le blond platine ! Et fait maison, s'il vous plait ! Avec l'aide d'un ami adroit et d'un ami coiffeur via skype (oui oui) et surtout un grossiste coiffure dans ma ville, nous voilà parti pour tenter le saint graal dans mon esprit, la chevelure de princesse par excellence, le platine. Et nous y sommes arrivés ! Après deux décolorations + soin maximal, et une patine cendrée, nous avons obtenu le résultat d'avril 2013, blond avec mes pointes plus foncés car la racine décolore mieux que les pointes. Mais à force de déjaunissant, mes cheveux deviennent parfaitement blonds (mai/juin) voire blancs. Ils sont par contre très fragiles, élastiques une fois mouillés, j'en prends donc bien soin mais ne peut pas les laisser sécher à l'air libre car ils s'aglutinent entre eux ! Une longue période de recherche de soins adaptés, donc. Je suis redevenue platine souvent au cours des moins qui ont suivi mais pas de changement niveau routine/résultat. :)





Pas de date pour ces photos car c'est uniquement pour vous montrer le résultat d'un  abus de déjaunissant : je n'ai en effet plus de reflets jaunes mais ces derniers sont argentés, gris, parme ! Une jolie couleur mais qui surprend quand ca n'est pas ce que l'on attend. Pas de soucis pour moi mais attention à bien choisir son déjaunissant, le meilleur pour moi (n'incluant pas ce résultat) restant le Lush, "Fleur du Mâle).




Trois palettes pour vous montrer le résultat de juillet à septembre (+mi-octobre), du rose, du rose, du rose, et même du bicolore ! Je pense que cette période est LA raison de mon état capillaire actuel. Je déconseille les colorations HAIRGUM qui font le cheveux sec, cassant, affaibli malgré les bons soins apportés ! (bains d'huilees, masques, etc). Je reviens sur la précision plus haut de ma dernière coupe, j'ai pu constater à cette période que mes cheveux rétrécissaient tout seuls tant ils étaient cassants. Je perds en longueur, en épaisseur, je perds également mon uniformité et obtiens une sorte de dégradé bizarre (cf paragraphe suivant). Je suis donc passée aux colorations Lariché-Directions que je dilue dans de l'après shampoing soin à l'amande pour obtenir des couleurs pastels et c'est sans appel : alors que mon masque coloré devenait tout sec comme du carton avec Hairgum, ici il reste avec sa texture de base et est donc moins fragilisant. Malheureusement, le mal est déjà fait et j'en paie encore les conséquences à l'heure actuelle.

Sur la troisième pallette, le résultat à J+4 shampoings après mon bicolore, avec deux shampoings en plus il n'y a plus de différence et le tout est rose pastel. Un phénomène de foire dans le métro !



Dernier essai de couleur avec du bleu / violet d'octobre à novembre, la couleur patine, dégorge et devient pastel. Au vu de la démarquation de longueur de mes tempes (a peu près au milieu de l'oreille) et de l'arrière de mon crâne (nuque), je décide de faire un sidecut sur le côté le plus abimé (qui par chance était le côté que je souhaitais de toute façon). ATTENTION, je n'ai pas rasé par dépit de l'état mais par choix, l'occasion s'est juste bien présentée (et l'Homme était d'accord haha). Par la suite j'ai alterné colorations roses, pastels et blonde platine jusqu'en mars 2014 après avoir laissé mes racines s'avancer par peur de les abimer avec une nouvelle décoloration. Une décision s'imposait ...


En mars 2014, retour au naturel. Une coloration rousse est faite directement sur ma coloration rose/bleur/violet de l'époque et elle ne tarde pas à dégorger, laissant mes cheveux roux méchés blond. Aujourd'hui (dernière photo), on peut largement distinguer les affres de toutes ces expériences capillaires sur ma chevelure : longueurs inégales (dues également au sidecut), et difficultés de repousse. Je les laisse vivre leur vie en essayant de leur apporter du soin mais pas trop. Plus de coloration depuis le mois de mars (ce qui pour moi est un exploit), et ils poussent à leur rythme. J'ai décidé de m'orienter dès a présent sur des produits à composition saine dont je vous parlerai bientôt. Le but pour les prochains mois, gagner des centimètres et de la force pour me permettre des les rééclaircir, maintenant que j'en connais les do/don't, je pense que j'aurai moins de soucis. A suivre !


Voilà pour cette review capillaire ! Elle amènera divers articles sur le même thème mais avant de vous présenter mon aujourd'hui, il était nécessaire de vous présenter mon hier ! :)



11 petits mots de licornes:

Saskia Bzn a dit…

Le gris est magnifique, j'aimerai tellement essayer du blond/blanc/gris mais je n'ose pas, j'ai les cheveux mi-long et j'ai peur de trop les abîmer :/

http://darkside-of-fashion.blogspot.fr
Saskia! xo

Julie C. a dit…

Waouuuh impressionnant! C'est fou, tout te va!! :D
Pressée de voir la suite dans ta lutte vers des cheveux en bonne santé!!
Des bisous!
Julie, de www.lavisetlaviedejulie.com

*joa a dit…

C'est le risque oui, j'espère pouvoir t'aiguiller dans de bons choix avec mes prochains articles si tu te décides ! :*

*joa a dit…

Merciiii ! C'est vrai que j'ai un peu tout testé (sauf le vert tiens hahaha) donc je vois ce qui me va ou non pour moi :D

Emy Coquet a dit…

J'aime beaucoup en Brune et en Châtin :)
Tu as un très joli visage donc tout te va mais ce sont mes préférences !
En tout cas, c'est super ce genre d'article !
J'ai testé les mèches rouges moi mais rien de très spec'.
Bisous ma belle,
Emy
www.emy-enjoys.com

Eala Sheer a dit…

La couleur de mars 2013 et celle d'aujourd'hui reste mes préférées !
Niveau couleur je n'ai testé que le noir (qui ne m'allait vraiment pas), des mèches blondes sur cheveux châtains clair (que tout le monde adorait alors que moi, moyennement) et enfin maintenant un roux plus prononcé que celui que j'ai pût avoir plus jeune (Merci dame nature d'avoir fait passer mes cheveux du blond platine au châtain clair au roux terne puis châtain clair durant ma si courte existence, un vrai phénomène, je me suis presque senti métamorphomage ^^') et encore je ne suis pas entièrement satisfaite de ce que j'ai actuellement mais je finirai par trouver ! :)
Niveau longueur j'ai longtemps joué au yoyo entre coupe courte et coupe longue parce qu'à une époque mes cheveux repoussaient extrêmement vite ! Malheureusement pour moi ce n'est plus le cas :-/ lorsque j'ai décidé d'arrêter de les coupés il y a deux ans, je me suis aidé de quelques remèdes afin de les faire pousser plus rapidement... ce qui a été le cas mais à quel prix : Presque 10 centimètres de cheveux tellement abîmés qu'il a fallu les coupés. Résultat je me retrouve avec un 40cm au lieu du 50cm initial que j'avais réussi à avoir. Alors finalement le seul secret pour de beau et long cheveux en bonne santé c'est certainement le temps et beaucoup, beaucoup, de patience !! (et un petit peu d’aide de temps à autre mais pas trop).
Désolé pour ce gros pâté et bon courage pour la suite !

*joa a dit…

Halala je n'attends que ça, qu'ils poussent ! Je voudrai tenter les massages de cuir chevelu quotidiens mais je n'ai pas la patience :( J'ai même pensé à des extensions mais avec mon sidecut ça ferait moche derrière, donc bon, j'attends !

Lo a dit…

Franchement, je trouve qu'elles te vont toutes bien, sans exception ! Mais j'aime surtout les plus naturelles, notamment dans les tons roux :)

Lilo MoorloughShore a dit…

Je n'ai pas la patience non plus ah ah Je crois que j'avais vu des vidéos sur des masques d'huile de coco ou d'huile de ricin (je ne suis pas sûre) pour aider les racines, mais je n'ai pas non plus eu la patience enfin bon il y a tout un tas de blog et de vidéos astuces sur ce sujet ;)

Mélanie a dit…

j'attendais depuis longtemps un article comme celui là , te connaissant avec tes multiples expériences :) en tout cas je ne suis pas fan du blond et du noir pour toi . Ou alors le blond ok mais + maquiller parce que ça fait vraiment pâle =) pas facile quand on a cette peau blanche aussi .
:*

flaneenrose a dit…

Ce que je trouve vraiment incroyable c'est que toutes les couleurs te vont ! Même si j'ai une préférence pour le naturel !
En tout cas cet article est super intéressant !

Enregistrer un commentaire